TECHNICIEN EN GENIE CLIMATIQUE : LES METIERS DURABLES

 « Un secteur qui ne manque pas de dynamisme »

Ville durable, bâtiment intelligent, performance énergétique, énergies renouvelables et digitalisation… Face à ces nouveaux enjeux, les métiers du bâtiment présentent de belles perspectives d’évolution. Notamment, dans les domaines de l’efficacité énergétique, du froid, de la climatisation et du traitement d’air. Les filières les plus concernées sont la maintenance, l’installation et l’ingénierie.

« Dans les 10 ans à venir, en France, plus de 300 entreprises de maintenance d’équipement de chauffage et de climatisation embaucheront près de 4.000 techniciens », estime Le SNMSEE (Syndicat National de la Maintenance et des Services en Efficacité Énergétique).

« Un métier en plein évolution »

A l’heure du développement durable et du réchauffement climatique, le marché du froid et de la climatisation est en plein expansion. Dynamisé par les préoccupations grandissantes envers l’écologie, les économies d’énergies et les nouvelles technologies, le métier  de technicien en génie climatique est de plus en plus sollicité.

Grâce aux innovations technologiques grandissantes dans ce secteur, la profession promet un fort potentiel d’évolution technique. Notamment, le système de gestion technique à distance, permettant la maintenance préventive des installations est une avancée majeure.  De nos jours, la notion d’efficacité énergétique amène les techniciens en génie climatique à répondre aux enjeux de la performance énergétique et soutenir une demande croissante des ménages. En effet, 48% des Français sont soucieux de leur impact écologique et 69% d’entre eux veulent réalisés des travaux en réduisant leur consommation d’énergie.

Point sur le métier

La valeur ajoutée du métier réside dans la capacité à installer ou maintenir des équipements de froid ou de chauffage, en assurant la performance des appareils en termes de consommation énergétique. Spécialiste du confort thermique, le technicien en génie climatique est capable d’assurer également le contrôle nécessaire sur le plan sécurité et de la qualité des rejets dans l’environnement. Il est également en mesure d’effectuer la maintenance préventive et corrective des installations grâce à ses compétences de gestion techniques, informatiques et technologiques.

Des perspectives d’évolutions prometteuses

Le métier de technicien en génie climatique suit les évolutions positives de salaires, face aux enjeux durables actuels. On note une progression de 18% en 4 ans. Aujourd’hui le salaire moyen français s’élève à 26 000 € brut à l’année, contre 22 000€ en 2015.

Ce secteur offre de nombreuses perspectives d’évolutions de carrière quelques soit la filière.

Les techniciens monteurs -installateurs

Chefs de chantier

Conducteurs de Travaux

Chefs de Projet

Chef de groupe

Directeur Opérations

Responsable d’Agence

 

Les techniciens SAV dépanneurs

Chefs de secteurs

Chefs d’Agence

 

Quelles formations pour devenir technicien en génie climatique ?

Il est possible d’acquérir les qualifications suivantes par la voie de l’alternance (contrat de professionnalisation) ou de l’apprentissage afin de renforcer l’expérience terrain.

 

 

En savoir plus

https://www.afpa.fr/

https://formations.batiactu.com/categorie/categorie-genie-climatique-1575.php

https://www.kelformation.com/formation/domaine-genie+climatique/etablissement-greta

Comments are closed.